Sous la demande de l’Association des municipalités du Burkina Faso (l’AMBF) /Section Nord, de la société minière Riverstone Karma S.A a reçu la visite de 31 maires qui composent l’AMBF /Section Nord, le jeudi 6 juillet 2017 sur le site minier de Namissiguima. La présentation de l’entreprise, une visite guidée sur le site d’exploitation et la remise d’intrants et de semences ont été les temps forts de cette visite.

Namissiguima, commune située à environ 25 km de Ouahigouya, abrite la société minière Riverstone Karma S.A dont l’exploitation du métal jaune (or) a démarré en 2016. Elle a reçu la visite de l’Association des municipalités du Burkina Faso(AMBF) /Section Nord, le jeudi 6 juillet 2017. L’objectif de cette visite est de s’imprégner de l’état de fonctionnement de la mine, mais surtout de lever toute équivoque quant aux préoccupations des populations.
Prenant la parole, John Sampson, Directeur général de la mine a exprimé sa joie pour cette visite. Ce qui témoigne, selon lui, que les maires attachent du prix à ce qui se fait sur le site. Selon lui, c’est un encouragement pour eux à aller de l’avant pour le bien être de tous.

Le chef de la délégation, Idrsisso Mandé, maire de la commune de Titao, par ailleurs président de l’AMBF /Section Nord, a, quant à lui traduit sa satisfaction pour l’accueil qui leur a été reservé.Il dit avoir effectué le déplacement, avec l’ensemble des maires de la région du Nord, pour toucher du doigt les réalités du terrain.
Cette visite, a-t-il poursuivi, fait partie des activités programmées de l’AMBF/Nord dont le but est de participer à l’encrage de la démocratie, mais aussi d’être l’interface entre la mine et les communautés au niveau local et régional. Des difficultés ne manquent pas dans l’exploitation d’un site minier, a-t-il relevé, mais il a souhaité bon vent à l’entreprise pour la bonne marche de ses activités et le bien-être des populations impactées. Avant de clore son propos, il a transmis une doléance qu’il a appelé « cadeau ».Une brève présentation de l’entreprise notamment ses objectifs, ses avancées, le mode et le niveau d’exploitation, ses perspectives et bien attendu ses réalisations en faveur des personnes et communes affectées par l’exploitation minière, a été projetée par jean Paul Vangolbert, Directeur des relations communautaires de la société Riverstone Karma S.A.

C’est après cette étape que les visiteurs du jour ont procédé à la visite guidée du site qui les a conduits sur la carrière de Goulagou 2 (première carrière d’exploitation) ; celle de Rambo en phase d’exploitation et enfin sur le site de relocalisation à Boulounga dont les travaux de construction ont connu un démarrage effectif. C’est la première expérience de lotissement pour la commune de Namissiguima. Et sur ce site, 222 logements sortiront de terre pour 750 personnes. Il faut noter que l’exploration a dévoilée la présence d’or exploitable à Kao, commune de Namissiguima. Son exploitation ne saurait tardée, d’où la relocalisation de la population de à Boulounga. Signalons que le partenariat entre l’Etat Burkinabè et la société minière lui donne une double attribution : l’exploration et l’exploitation. Cette visite a aussi permis aux maires de voir les différentes installations et le matériel de travail. Le processus et le procédé d’extraction de l’or ont été expliqués aux maires par les techniciens de la mine.

A l’issue de ces explications, le président de l’AMBF, Idrisso Mandé, est revenu à la charge en indiquant que « la préoccupation de la population, c’est surtout ce qu’elle va devenir après l’exploitation de la mine .Mais avec les premiers responsables, nous avons vu que cette préoccupation est prise en compte à travers les indemnisations, la relocalisation, les aides et bien d’autres investissements scolaires, sanitaires, etc. En d’autres termes, la mine intervient dans le social. Et c’est ce que nous souhaitons pour nos populations ».
Dans son mot de la fin, Jean Paul Vancolbert, Directeur des relations communautaires de la mine, a traduit le plaisir de la mine d’avoir répondu à la demande de visite sur le site par l’AMBF/Section Nord.
Cette visite marathon s’est achevée par la remise de 90 tonnes d’intrants et 18 tonnes de semences aux personnes affectées par le projet(PAP) sur le chemin de retour à Watinoma. Près de 277 PAP bénéficieront de cette largesse. Ce geste s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement de la mine aux personnes qui se sont vues dépossédées de leurs terres.

Le PAYS, N° 6364 du mardi 11 juillet 2017.

images