Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et d’études des étudiants burkinabè, la société minière Bissa Gold a signé une convention de partenariat avec l’Université Ouaga I professeur Ki-Zerbo. La signature de cet accord a eu lieu le 11 janvier 2018. A travers cette initiative, il s’est agi de créer des voies de professionnalisation des Diplômés ainsi que de leur insertion dans le marché de l’emploi.

C’est au total 6 millions de francs CFA de bourses qui ont été octroyés aux étudiants par la société minière Bissa Gold ce 11 janvier. Un premier geste qui, selon Tatiana Korneyko, gestionnaire des ressources humaines dans la société, reste modeste au regard des besoins importants des récipiendaires, mais qui connaitra une amélioration avec l’évolution de la nouvelle affiliation de la société à l’université.

Pour elle, l’appui à l’éducation et à la formation est une nécessité. Et développer des initiatives à cet effet contribue à assurer une bonne formation à la jeunesse et, par ricochet, un développement socio économique de l’ensemble du pays. En effet, Bissa Gold, dans son ambition de participer à la formation de cette jeunesse, a signé un partenariat avec l’Université Ouaga I professeur Ki Zerbo (UO I JKZ).
D’une façon générale, ce partenariat vise à accompagner le gouvernement dans la création de conditions idoines pour des études sereines au profit des étudiants. Mais plus précisément, les plus grandes actions concernent ceux inscrits dans les filières en rapport avec les activités de l’entreprise, entre autres, la géologie, la chimie, le génie minier et l’environnement.

Cependant, la bourse ne prend en compte que les universitaires en année de master. A cet effet, une commission d’attribution des bourses sera créée avec des membres de l’UO, l’institution donatrice, et la presse. Outre cet octroi annuel de bourse, ce partenariat va se traduire par :
- des transferts de technologies avec des laboratoires aux unités de formation et de recherche (UFR) et aux filières professionnelles œuvrant dans le domaine de la mine ;
- l’octroi de stages ou formations pratiques aux étudiants inscrits en master dans les filières en rapport avec l’activité de l’entreprise.

Selon le directeur général adjoint (DGA) de Bissa Gold, Félix Christian Ouedraogo, il est important pour les jeunes sortis des institutions de formation comme l’UO de consolider leurs connaissances par la pratique pour soutenir leurs diplômes. Malheureusement leur accueil dans les entreprises est problématique. Pour lui, grâce à ce partenariat, la question relève du passé.
A travers cet accord, c’est aussi le soutien et le sponsoring des activités scientifiques, académiques et culturelles de l’université qui seront menées.
A entendre le président de l’université pr JKZ, Kabiou Cissé, le partenariat traduit certains besoins spécifiques des sociétés minières en unités d’enseignement ou en thématiques de formation continue. Et l’université, qui ambitionne d’être la principale pourvoyeuse de cadres spécialistes dans les questions minières au Burkina, compte jouer pleinement sa partition dans la formation des jeunes diplômés professionnels. Ce qui va leur permettre de se vendre aussi bien au Burkina que partout ailleurs ou de promouvoir l’auto emploi.

Au regard de cette contribution, qui, par ailleurs, va permettre la mise en œuvre du plan stratégique de développement institutionnel de l’université, Rabiou Cissé a adressé ses remerciements à Bissa Gold.

images