La Société d’Exploitation Minière d’Afrique de l’Ouest a donné le top de départ pour la construction de la mine d’or de Boungou. Le lancement des travaux a eu lieu le vendredi 31 mars 2017 dans la région de l’Est plus précisément à Boungou dans la province de la Tapoa en présence du ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani, représentant le Chef de l’Etat Roch Marc Christian Kabore. Avec cette nouvelle mine, le Burkina comptera désormais 10 mines industrielles d’or. Pour le ministre en charge des mines, Oumarou Idani, la mine de Boungou va créer 735 emplois directs et 476 emplois indirects. En outre, la mine va soutenir les communautés à travers le Fonds minier de développement local et le total des retombées économiques pour le pays est estimé à 522millards de FCFA.


Le premier lingot d’or attendu en 2018

Le coût des travaux de construction est estimé à 131milliards 640 million de F CFA et le premier lingot d’or est attendu dans le deuxième semestre de l’année 2018. Pour le président et chef de la direction SEMAFO Inc Benoit Desormeaux, leur ambition « est de faire de SEMAFO Boungou un pôle de croissance pour la région de l’Est et pour l’ensemble du Burkina Faso » Il a également insisté sur le souci de la société de faire la part belle aux emplois et aux achats locaux en assurant que 50% des travailleurs sont recrutés dans la région de l’Est.

Pour le président du Conseil d’administration de la société, Justin Elie Ouédraogo, si l’entreprise a choisi comme devise « une expertise internationale et un engagement humain, c’est dans la culture du groupe SEMAFO, que de prendre en considération un partenariat gagnant-gagnant autour du triptyque intérêt de l’Etat, intérêt de la société mais aussi intérêt des populations riveraines ». En ce qui concerne la responsabilité sociétale des entreprises, le directeur de SEMAFO a promis que la société veillera à minimiser l’impact environnemental et social de ses activités par la promotion des plus hauts standards en matière de santé, de sécurité et la valorisation de l’expertise nationale et le transfert de compétences.
L’étude de faisabilité de la mine a révélé que la production annuelle sera de 226.000 onces, la teneur moyenne du minerai est de 5,72 grammes par tonne et le taux de récupération de l’or est de 93,8.

Par ailleurs, il faut noter que SEMAFO détient, dans cette région, le groupe de permis Tapoa constitué de quatre permis d’exploration contigus (Dangou, Pambourou, Boungou et Bossari) qui totalisent 772 km2.

images