Dans le cadre du renforcement des capacités des acteurs miniers sur les Evaluations Environnementales, l’Institut Supérieur des Technologies Appliquées et de Management (ISTAPEM) en partenariat avec le Bureau National des Evaluations Environnementales (BUNEE) a organisé les 13 et 14 avril 2017 à Ouagadougou un séminaire de formation sur les Evaluations Environnementales. Placée sous le parrainage du président de la Chambre des Mines, cette formation avait pour objectif d’accroître les connaissances des participants sur les Evaluations Environnementales et sociales.


Au Burkina Faso comme dans d’autres pays en développement, les questions environnementales et sociales occupent une place de choix dans les débats. Pour sensibiliser les acteurs des sociétés minières, l’Institut Supérieur des Technologies Appliquées et de Management (ISTAPEM) en partenariat avec le Bureau National des Evaluations Environnementales a organisé une série de formations sur les évaluations environnementales à l’endroit des acteurs.Cette formation a été assurée par des experts de proue comme le Dr Samuel YONKEU, Tidjani ZOUGOURI et Désiré OUEDRAOGO. La première session était destinée aux sociétés minières et s’est déroulée du 13 au 14 avril à Ouagadougou. Elle a regroupé une vingtaine de personnes issues principalement des sociétés minières, du Bureau National des Evaluations Environnementales et des journalistes. Selon Tidjani ZOUGOURI, l’un des formateurs par ailleurs, directeur général du Bureau National des Evaluations Environnementales, les communications ont porté sur les outils d’aide à la communication pour la prise en compte de l’environnement et sur les outils d’impact environnemental et social, les notices d’impact sur l’environnement et les audits environnementaux.
Le parrain de la cérémonie Tidiane BARRY, président de la Chambre des Mines n’a pas manqué à cette occasion d’exprimer le souci des sociétés minières à protéger l’environnement. Pour lui, « Il est nécessaire de mettre en place des mécanismes permettant de prendre en compte l’environnement dans la planification et les actions d’exploitation de ses ressources  ». Ainsi cette formation est une opportunité de renforcer les capacités opérationnelles sur le terrain mais également de faire des participants, des acteurs de développement durable. Quant au président-directeur de l’ISTAPEM, l’Institut Supérieur de Technologie Appliquées Romaric Badolo, le choix du thème sur l’environnement est important. Selon lui, « La question de l’environnement devient critique. Les sociétés minières pullulent dans le pays et tout le monde n’a pas forcement la même compréhension et la même information par rapport à la question de l’environnement. Nous avons nos villages qui vont bientôt être exposés à beaucoup de risques s’il n’y a pas d’actions concertées »

Au terme de cette formation les participants se sont réjouis de cette initiative de l’ISTAPEM en collaboration avec le Bureau National des Evaluations environnementales. Ils entendent servir de relais à leurs collègues qui n’ont pas pu participer à la formation.

images