Le projet aurifère de Bomboré situé dans la Commune rurale de Mogtédo, Province du Ganzourgou, a reçu la visite du ministre des Mines, des carrières et de l’énergie accompagné de ses principaux collaborateurs. Cette sortie du ministre Salif L. Kaboré a eu lieu le 03 novembre 2011 et s’inscrit dans le cadre des visites aux sociétés minières en exploration avancée. C’était en présence du Président de la Société Orezone Gold Corporation et de son Vice Président Sénior à l’Exploration.

DSC02745.JPGActuellement au stade des études techniques et économiques, le projet aurifère de Bomboré est la propriété exclusive de la société minière Orezone Gold Corporation depuis 2008. Le Directeur général, Aboubakar Sidikou, dans son mot de bienvenue a souligné que cela fait plus d’une décennie que Orezone est un ‘’animateur actif du secteur minier au Burkina Faso’’. Il a rappelé à cet effet que ‘’c’est Orezone qui est à la base du développement de la mine d’or d’Essakane qui est aujourd’hui encore le plus gros gisement en exploitation au Burkina Faso. ‘’

 

Contribution à l’emploi, au budget de l’Etat et au développement local
Le Ministre des Mines au centre.JPGL’intensification des travaux sur le projet aurifère de Bomboré depuis le début de l’année 2011 a entraîné un accroissement des effectifs : de 42 travailleurs permanents en décembre 2010, ils sont aujourd’hui 149 sous ce statut. Les employés temporaires sont passés de 93 à 250. Sur l’ensemble de ces employés, 60% sont issus des communautés environnantes du projet aurifère. Pour les trois trimestres de l’année 2011, au titre du projet aurifère de Bomboré, Orezone a versé au budget de l’Etat 376 millions de F CFA au titre des impôts et taxes et des cotisations sociales, etc. Depuis le début l’année 2011, 6,5 milliards de F CFA ont été dépensés pour les activités du projet aurifère de Bomboré. Dans le cadre de sa responsabilité sociétale, Orezone a contribué à la réhabilitation d’infrastructures scolaires et hydrauliques au profit des communautés locales. Une piste rurale de 12 km et un pont ont été construits. Ces ouvrages contribuent au désenclavement des villages situés dans l’aire du projet.
Ces réalisations, le représentant du Maire de la Commune de Mogtédo n’a cessé de les relever dans son allocution. Selon lui, toutes les actions que la société Orezone pose dans le cadre du projet aurifère de Bomboré contribuent au développement local. Et de conclure sur ce sujet en disant que la Commune et les communautés environnantes du projet ‘’profitent largement des retombées du projet aurifère de Bomboré’’. Pour finir, il a lancé un cri du cœur au ministre des Mines pour que des mesures soient prises afin de sauver l’école de Mogtédo aujourd’hui envahie par les orpailleurs.DSC05347.JPG

237 milliards d’investissement pour que la mine voit le jour
De la présentation faite du projet aurifère de Bomboré, on relève que les ressources ont été triplées entre 2006 et 2010. En effet, les travaux d’exploration approfondie ont permis de passer de 22 tonnes à 112 tonnes d’or. Mais les études actuelles indiquent que les ressources en or exploitables sont de 80,5 tonnes et la durée d’exploitation serait de 9 voire 10 ans, pour une production moyenne annuelle de 7,7 tonnes avec un taux de récupération moyenne de 87 %.
Visite guidée (5).JPGLa construction de la mine de Bomboré nécessitera la mobilisation de 237 milliards de F CFA par Orezone et ses partenaires financiers. Et selon le calendrier prévisionnel présenté par le Vice président à l’exploration, M. Pascal F Marquis, les études de faisabilité devraient être achevées au troisième trimestre de l’année 2012, la demande et l’obtention des différentes autorisations et permis pour le premier trimestre 2013. La construction pourra alors débuter au cours du deuxième trimestre de l’année 2013 et la production au premier trimestre de l’année 2015.
A la suite de cette présentation qui a été suivie d’échanges, la délégation ministérielle a eu droit à une visite guidée. A l’issue de cette tournée le ministre Salif L. Kaboré a signé le ‘livre d’or’ du projet minier de Bomboré et a invité la Direction et le Président de Orezone Gold Corporation à faire en sorte que le calendrier prévisionnel qui a été présenté soit respecté pour qu’en fin 2014 la coulée du premier lingot de la mine d’or de Bomboré soit effective.

SIGNATURE DU LIVRE D’OR
DSC05505.JPG« J’ai été impressionné par le travail fait par Orezone sur le permis Bomboré.
Les espoirs sont permis pour un démarrage de la construction de la mine dans un bref délai.
J’invite la Direction générale à travailler en parfaite harmonie avec les communautés locales tout en respectant l’environnement.
Beaucoup de courage et bonne chance. Que les travaux de recherche vous permettent de trouver des réserves plus importantes afin de prolonger la durée de vie de la mine. »
Salif L. Kaboré, Ministre de Mines, des carrières et de l’énergie
03-11-2011

 

images