Une délégation de la Chambre des Mines du Burkina conduite par son président Tidiane Barry a été reçue en audience le vendredi 30 juin 2017 par le ministre des mines et des carrières Idani Oumarou. L’objectif de cette visite était de présenter les nouveaux membres du conseil d’administration de la CMB au ministre et d’échanger sur les différentes préoccupations liées au secteur minier.


Depuis 2009, l’or est devenu le premier produit d’exportation, contribuant pour plus de 70% aux recettes d’exportation et 15% aux revenus fiscaux de l’Etat. Au regard de cette forte contribution, le renforcement des relations entre les partenaires s’avère indispensable. C’est dans cette optique qu’une délégation de la Chambre des Mines du Burkina conduite par son président Tidiane Barry est allée rendre visite au Ministre des mines et des carrières, Idani Oumaro. L’objectif de cette rencontre était de présenter les nouveaux membres du conseil d’administration de la CMB au ministre et de discuter des différentes préoccupations liées au secteur minier. Cette visite a eu lieu à Ouagadougou le vendredi 30 juin 2017 dans les locaux dudit ministère. Au cours des échanges, le président de la CMB a présenté le plan d’action 2017 de son organisation dont les principaux axes sont : la promotion de l’emploi et la formation, la fourniture locale des biens et services et la communication.
Pour ce qui est de l’emploi et la formation, la CMB veut contribuer à l’employabilité des jeunes à travers la mise en place d’une école des métiers de la mine avec ses partenaires. Pour la fourniture locale des biens et services, il s’agit de contribuer à la création des petites et moyennes entreprises qui favoriseraient des retombées économiques au bénéfice de la population et de l’Etat. Enfin une bonne communication permettrait de lever les préjugés sur le secteur miner.
La Chambre des Mines souhaiterait l’instauration d’un cadre de concertation régulier avec le ministère en charge des mines pour mieux discuter des préoccupations minières.
Pour le ministre des mines, les objectifs de la CMB correspondent à la vision de son département sur la fourniture locale, l‘employabilité et la communication. Quant au cadre de concertation, Idani Oumarou dit s’engager pour la création de ce cadre non seulement avec son ministère mais aussi avec d’autres ministères œuvrant dans le secteur minier.
Le ministre des mines a conclu les échanges en insistant sur le fait que la compétitivité du secteur minier ne doit pas être seulement appréciée d’un point de vue financier mais la stabilité sociale doit également être prise en compte. De ce point de vue, le Ministère s’engage à travailler pour une exploitation minière apaisée au Burkina Faso.

images