L’Alliance des fournisseurs Burkinabè de Biens de Services Miniers (ABSM) a organisé le jeudi 20 juillet 2017 à Ouagadougou, la première journée du fournisseur minier. L’objectif de cette initiative est de réfléchir sur les voies et moyens pour accroitre la part de marché des entreprises locales dans l’industrie minière.

Le secteur minier présente des opportunités pour les petites et moyennes entreprises. C’est pour promouvoir la participation à la création de richesse à travers le développement des entreprises locales que l’Alliance des fournisseurs Burkinabè de Biens de Services Miniers (ABSM) a organisé la première journée du fournisseur minier le jeudi 20 juillet 2017 à Ouagadougou. Cette journée qui a réuni plusieurs entreprises qui offrent ou qui désirent offrir des biens et des services au secteur minier, s’est tenue sous le thème, « Compétitivité des fournisseurs locaux. Quelles solutions pour accroitre la part de marché des entreprises locales dans l’industrie minière ». L’ABSM était Accompagnée de ses partenaires, tous engagés dans la promotion de la fourniture locale telle que la Chambre des Mines, l’Ambassade du Canada et le ministère des mines et des carrières, etc. La présente journée a permis de susciter la réflexion sur les solutions existantes et à mettre en œuvre pour rendre les fournisseurs locaux plus compétitifs. La première édition a été également l’occasion de la liste des entreprises qui souhaitent figurer dans la première édition du répertoire des fournisseurs miniers. La réalisation de ce répertoire initiée par l’ABSM dans le but de leur donné plus de visibilité auprès des entreprises minières sera financée par l’Ambassade du Canada à hauteur de 9 000 dollars a annoncé Ambassadeur du canada, Vincent le Pape.
Pour l’occasion, le ministre des mines et des carrières Oumarou Idani, a réitéré l’engagement son département dans l’adoption d’une politique nationale assortie d’une stratégie de développement et de promotion de la fourniture locale du secteur minier. Pour lui, cette activité correspond aux objectifs du gouvernement qui ambitionne d’accroître le niveau des achats locaux de 14% à 25% à l’horizon 2020.
Les opportunités pour le développement et la promotion de la fourniture locale
La présente journée a été aussi marquée par des communications sur les thématiques liées à la promotion de la fourniture locale. Ainsi, la CMB a présenté ses initiatives de promotion de la fourniture locale conformément à son plan stratégique et à son plan d’action de promotion de la fourniture locale. Il s’agit entre autres du renforcement de capacités des fournisseurs, de la réalisation et la contribution à la réalisation des différentes études, de la participation à des rencontres nationales et internationales sur la thématique. En perspectives, la CMB a annoncé le lancement d’une étude sur l’analyse des écarts entre les besoins des sociétés minières et les capacités des fournisseurs dont les résultats permettront à tous les acteurs de mieux orienter leurs engagements.
En outre, la direction générale des douanes a fait une communication sur les régimes douaniers. Selon le communicateur Adama Nana, les fournisseurs peuvent bénéficier de trois régimes à savoir le régime de droit commun, le régime particulier et le régime suspensif. Pour lui, c’est le régime suspensif qui peut surtout intéresser les fournisseurs locaux.
La direction générale des impôts quant à elle a présenté aux fournisseurs les régimes fiscaux applicables aux sociétés minières et aux sous-traitants miniers.
La Banque Of Africa (BOA), sponsor de la journée a communiqué sur les différentes possibilités d’accès aux financements aux fournisseurs. Selon madame Ouédraogo, la BOA intervient dans le secteur minier en deux phases. D’abord en amont, la BOA accompagne les sociétés minières par les ouvertures de comptes et aussi dans le financement direct. Et en aval elle accompagne les prestataires miniers. Un accompagnement qui se fait à travers le financement du besoin en fonds de roulement (financement de marché).
Pour le président de l’ABSM, cette journée a contribué à renforcer les liens entre les acteurs du secteur minier.
En rappel, l’ABSM est une association qui a été crée en 2012, regroupe plus d’une cinquantaine d’opérateurs économiques qui travaillent à satisfaire les besoins multiples en biens et services des sociétés minières.

images